kraklab glob

Bureau de traductions

slaves et anglophones


contact
accueil

copyright©kraklab.ch
flag.f
flag.gb
flag.pl
[..]
Ferdynand Hoesick - «Nulla dies sine linea»
[..]
né Ferdynand Józef Hoesick, le 16 octobre 1867 à Varsovie (Warszawa) et mort le 13 avril 1941 dans la même ville - écrivain polonais, /phot/ humaniste, historien de la littérature, rédacteur en chef et copropriétaire de Coursier de Varsovie (Kurier Warszawski), libraire, éditeur, musicographe et biographe de Fryderyk Chopin (1810-1849).
"Pas un jour
sans le trait !"
[..]
[..]
"Famille
au service du livre
et de la  plume"

[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
Institut National
de
Fryderyk Chopin

[..]
publications
Ferdynand Hoesick s′est inscrit à jamais dans la culture polonaise en tant qu'écrivain et chercheur, en créant dans la période de la Jeune Pologne (Młoda Polska) et entre-deux-guerres (dwudziestolecie międzywojenne). Ferdynand Hoesick a consacré une grande partie de son opus littéraire au compositeur-poète national, Fryderyk Chopin. Rendre célèbre l′œuvre du génial compositeur et de son talent de pianiste est devenu pour cet infatigable biographe une passion vitale, et le fruit le plus important - une œuvre monumentale en 3 tomes de la première complète monographie de Fryderyk Chopin - Chopin. La vie et l′œuvre (Chopin. Życie i twórczość, 1911) sur laquelle il a travaillé 13 ans. /phot/
(...)
Dans les écrits de Hoesick le point de gravité revient aux «fresques» biographiques-psychologiques consacrées aux grands personnages de la culture polonaise. (...)
Dans les années 1924-1925 Ferdynand Hoesick était le membre de la Commission pour études du domaine de la littérature et de l′instruction publique en Pologne de l′Académie de Compétences de Pologne, aujourd’hui l′Académie polonaise des Arts et Sciences (Komisja do badań w zakresie literatury i oświaty w Polsce Polskiej Akademii Umiejętności). /phot/ Il a été décoré de l'Laurier d′Or académique de l′Académie de Littérature de Pologne (Złoty Wawrzyn Akademicki Polskiej Akademii Literatury, 1937), à cette époque parmi des membres de PAL attribuant cette distinction siégeait aussi Zofia Nałkowska (1884-1954) et Tadeusz Boy-Żeleński (1874-1941). Le couple Hoesick était le donateur en faveur du Château de Wawel (1923, plaquette 4481). /phot/ Pour ses mérites pour la région de Podhale, la ville de Zakopane octroyé à l'auteur de Personnages de légende de Zakopane le titre de Citoyen d′honneur. /phot/ Ferdynand Hoesick était aussi socialement actif, entre autres en tant que membre du Comité du soutien des Artistes appauvris (Komitet Wsparcia Podupadłych Artystów) et du Comité de la Section de Chopin de la Societé de Musique de Varsovie (Komitet Sekcji Chopinowskiej Warszawskiego Towarzystwa Muzycznego).
photographies
[..]
[..]
Si vous désirez
la traduction
d'un document
nous vous prions
de nous adresser  un e-mail.

[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
[..]
ce croquis
est extrait de
la biographie en 
polonais qui peut  être traduite sur  votre demande

Il donnait de nombreuses conférences sur les thèmes de Chopin, il était pour la fondation du Musée de Fryderyk Chopin (Muzeum Fryderyka Chopina), /phot/ Hoesick était un des membres-fondateurs de l'Institut National de Fryderyk Chopin (Narodowy Instytut Fryderyka Chopina) /phot/ Son portrait de 1909 - l′œuvre parisienne de Marceli Krajewski (1840-1920 /phot/ - depuis la transmission par Beatrix Podolska (2011) règne dans le bâtiment du musée. /phot/ Ferdynand Hoesick (depuis 1884) était un membre de mérite de la patriotique corporation académique de Riga, Welecja.
(...)
Ferdynand Hoesick était le fils unique de Ferdynand Wilhelm (1835-1900) pratiquant dans les librairies de Varsovie (Librairie Senewald 1848-1852), de Paris (Librairie Bossange 1855-1856), Leipzig, Prague, Heidelberg et Dresde qui a ouvert à Varsovie (1865), rue Senatorska 496 (plus tard 22) /phot/ sa propre librairie d'assortiment avec le dépôt de partitions, un splendide centre de la culture polonaise, en important de Paris et Leipzig les publications interdites par la censure russe. Depuis 1868 il dirigeait la section englobant des livres pour les enfants et la jeunesse ainsi que des partitions. Ferdynand Wilhelm publiait des catalogues de librairies (1873-1886), il a créé une bibliothèque des partitions (1877-1886), a publié presque toutes les transcriptions des œuvres de Stanisław Moniuszko (1819-1873) et Fryderyk Chopin. Jusqu'à 1889 il a édité près de 240 livres et brochures ainsi qu'environ 700 positions de partitions - souvent rééditaient. Ferdynand Hoesick a hérité de son père la vocation éditoriale et littéraire.
(...)
Petit «Dunio» /phot/ grandissait dans l'atmosphère musicale, ses compétences pianistiques, sa justesse absolue de l'oreille et facultés linguistiques (parlait couramment 5 langues) a hérité de sa mère, Matylda Maria, née Granzow (1848-1889), /phot/ qui était la fille d'Amalia, née Moeschke (1804-1882) et Fryderyk (1799-1860), un célèbre Varsovien, architecte et créateur - entre autres - de la forteresse de Modlin, du nouveau Palais de Skierniewice, de la transformation de l'église et de la cour du comte Wincenty Krasiński (1782-1858) à Opinogóra, du Palais d'Hiver à Pétersbourg (Sankt-Peterbourg), du Palais Saxon i d'une partie du Palais royal de Varsovie. Ferdynand Hoesick, ayant eu en mémoire jeu de piano de sa mère, lui a dédié sa monographie du 1911: Chopin. La vie et l′œuvre /phot/ :
[..]
«Aux ombres de ma  Mère, son plein de poésie jeu de piano,
qui comme la première ma permis de ressentir et de comprendre le charme de la musique de Chopin»

(...)
Jeune Ferdynand fréquentait le VI-e Réel Gymnase Russe mais il recevait aussi l'instruction à la maison. (...) Dans les années 1884-1886 il étudiait à la Faculté du Commerce de l'Université Technique de Riga, entre 1886 et 1887 à la Faculté de Philosophie et Littérature-Histoire de l'Université de Heidelberg. Au printemps 1888 Ferdynand Hoesick a commencé ses études à la Faculté de Philosophie de l'Université Jagellonne. /phot/
(...)
L'Encyclopédie de musique (PWM): «Ferdynand Hoesick complétait ses études à Paris (1890-1891) à La Sorbonne et au Collège de France.» /phot/
(...)
Ferdynand Hoesick est mort le 13 avril 1941, il repose dans le tombeau familial du cimetière Powązki. A la fin des années 1930 il a écrit près de 800 articles, feuilletons, analyses et critiques publiés dans de nombreux périodiques littéraires ainsi que plusieurs monographies consacrées, entre autres à: Jan Kochanowski, Johann Wolfgang von Goethe, Juliusz Słowacki, Henryk Sienkiewicz, Klimek Bachleda ou prof. Stanisław Tarnowski.
(...)
Le biographe de Chopin est aussi auteur de 6 romans et l'œuvre en 4 tomes sur les Tatras, Zakopane et sur les personnes célèbres comme les fondateurs de l'Association Polonaise des Tatras (Polskie Towarzystwo Tatrzańskie) dr Tytus Chałubiński et prêtre Józef Stolarczyk, entre autres. Kazimierz Przerwa-Tetmajer dans sa critique sur Juliusz Słowacki, publiée dans les 3 numéros de l'Hebdomadaire Illustré (1898) a constaté :
[..]
«M. Ferdynand Hoesick dans notre monde littéraire, en ce qui concerne la quantité et la conscience professionnelle est un exemple rare. Cet homme d'une trentaine d'années a lu, étudié et écrit tellement de choses que dans ce domaine peu nombreux sont ceux qui peuvent concurrencer avec lui.»
(...)
«Ferdynand Hoesick a été nommé le "Père de chopinologie polonaise". (...)
Son opus Chopin. La vie et l′œuvre est devenu un monument de l'histoire qu'il a bâti pour Chopin et pour lui-même.» (...)

sources :
Akademia Muzyczna w Krakowie, Ani dnia bez kreski, Biblioteka Naukowa Polskiej Akademii Umiejętności, Chopin, Ćwierć wieku z Kurierem Warszawskim, Dziennik Polski, Encyklopedia muzyczna PWM, Gazeta Krakowska, Kalendarz Ludowy, Klimek Bachleda, Kłosy, Komisja do badań w zakresie literatury i oświaty w Polsce Polskiej Akademii Umiejętności, Kraj, Księgarnia Sennewalda, Kurier Warszawski, Kwartalnik Muzyczny, Magazyn, Muzyka 21, Narodowy Instytut Fryderyka Chopina, Pamiętniki, Powieść mojego życia, Przegląd Naukowy, Przegląd Polski, Renesans Ferdynanda Hoesicka, Ród w służbie książki i pióra, Ruch Muzyczny, Słowo, Śpiewak, Tygodnik Ilustrowany, Université Jagellonne, Wikipedia.pl, Wikipédia.fr,
Wikipedia.org, publications